Envie de participer ?

 

LE MOT DES CO-PRESIDENTS

 

La saison sportive 2019-2020 laissera ses marques pour longtemps et nous avons dû tous faire face à cette pandémie. La JA ouvrira la prochaine saison sportive plus forte encore soutenue par ses 2750 adhérents de tous âges. Bien sûr, il faudra respecter les gestes barrières afin de continuer à pratiquer au sein de votre association mais nous sommes certains que tous nos adhérents feront le maximum pour se protéger mutuellement.

Les éducateurs vous ont accompagnés pendant le confinement, nul doute qu’ils feront encore le maximum afin d’assurer votre sécurité et reprendre leurs activités avec un grand plaisir. La JA en tant qu’Association vous remercie pour votre soutien et compte sur vous pour appréhender cette prochaine saison sportive 2020-2021 dans un bon esprit sportif.

L’association poursuit ses activités en partenariat avec de nombreuses associations et institutions du bassin malouin et reste une association importante de l’agglomération. Elle permet à un large public d’accéder à des pratiques sportives de qualité et variées.

Outre les pratiquants occasionnels  (locaux et vacanciers) sur nos courts de tennis, badminton et squash, les nombreux scolaires (écoliers et collégiens) accueillis dans nos structures sportives, ainsi que les multiples compétitions ou tournois tels que l’Open 35 pour le tennis, le Gala de Gymnastique, Le Gala du Cirque et le Tournoi interrégional de Football, organisés par nos sections sur St-Malo attirent dans notre belle cité des centaines de sportifs et leurs accompagnateurs.

Les élus et les services municipaux participent grandement à ces organisations tant sur un plan pratique que financier, permettant ainsi à la JA d’être présente dans ses nombreuses activités. L’Association les remercie, tout autant que ses partenaires privés (permanents et évènementiels) ainsi que les annonceurs divers qui soutiennent l’association tout au long de la saison.

L’Association Jeanne d’Arc remercie tous ses adhérents et sympathisants pour leur soutien  et souhaitent à tous une très belle saison 2020-2021.

Sportivement

Jean-Luc PLIHON & Daniel GUEGAN

 

 

 

 

 

 

 

 

HISTORIQUE

 

La JA en tant que société sportive date de 1904. Elle a succédé au Cercle Ouvrier Sant-Joseph, groupement de jeunes ouvriers fondés en 1870 par un vicaire de la paroisse de Saint-Servan. ce cercle avait pour but ; la formation morale et chrétienne des jeunes gens.

 

Le siège social était tout d'abord au fond de la Ville Collet au Bas Sablon, puis rue le Pailleur (actuelle rue Jeanne Jugan). Les bâtiments et la prairie au siège du club étaient mis à la disposition par le curé de la paroisse, l'abbé Collet. Des bâtiments qui accueillaient aussi l'orphelinat près de l'actuelle chapelle Saint-Joseph inaugurée elle en 1875.

 

Le Cercle ouvrier Saint-Joseph devint la JA Saint-Servan en 1904. Le premier président fut monsieur Lejeune. Les jeunes étaient admis à partir de 11 ans, pour y faire de la gymnastique mais aussi des exercices de Boxe. 1905, la séparation de l'église et de l'état oblige une association servannaise  racheter les locaux et la prairie Saint-Joseph (lieu actuel du club) où l'on tapait déjà dans le ballon en 1909.  Un an après le docteur Huet grand amateur de football, qui sera une figure marquante de l'association, entre au club, qui a maintenant comme principales activités, la gymnastique, le théâtre et la préparation militaire. Du côté des footballeurs, après les Grèves de Chasles (l'Hôpital), le parc des Corbières, c'est du côté du terrain de la Hure (L'église Saint-Jean) qu'ils jouent. L'on compte alors cinq équipes au club. Le 7 juin 1914 sur ce terrain, elle organise même une fête sportive avec des épreuves d'athlétisme. Vient ensuite la première guerre ...!   

 

1914 : Parmi les nombreux départs au front, André Le Nouvel, le capitaine de l'équipe première football. Les anciens se souviennent du Challenge sous forme de tournoi de sixte qui fut créé par la suite à son honneur.

 

1918, l'abbé Macé, puis le docteur Huet devient président de la société. Au programme, gym, théâtre, football, clique et section d'anciens... Roger Ebrard, le footballeur qui fit ensuite une  brillante carrière à Lyon, quitte la JA pour l'union sportive servannaise (futur US Saint-Malo), au désespoir, du Docteur Huet. Pour arrêter les départs des joueurs de football à l'USSM et au DAC (Dinard), il fût fondé en 1921, l'Olympique club de la Côte d'Emeraude regroupant des joueurs de la JA la Jacques Cartier et de l'étoile Dinardaise. L'Olympique club de la Côte disparu aussi très vite. malgré les départs, la JA se maintien dans le football régional.

 

Elle s'illustre dans les épreuves de Coupe de France. Celle des patronages, tout d'abord en 1933, un quart de finale remporté sur le terrain de la Hure face à la Saint-Thomas d'Aquin du Havre. Mais la JA fut disqualifié car le public avait envahi le terrain pour protester contre l'arbitre.

 

Autre Coupe de France, celle de a FFF avec vers 1933, un 18 e de finale à Clichy ou la JA fut battue terminant à neuf, le gardien Henri Launay et le centre Brugaro se blessant au cours du match. les deux hommes seront par la suite deux grands bénévoles au service de la jeunesse. Du Côté de la gym, la section adultes est dirigée par le capitaine Richard et M. Clérivet, avec notamment en 1933 un titre de champion de Bretagne.

 

Au théâtre il faut retenir l'histoire de Jeanne d'Arc présentée sous chapiteau. Cette même année, première séance du cinéma parlant avec l'affaire Blaireau. Le basket est créé avec l'appoint des militaires de Rocabey. Puis ce fût la crise au football en juillet 1936.

 

Des paroles échangées entre le docteur Huet et la capitaine Richard, manager de l'équipe première sont mal interprétées. On crût à la fin du football à la JA. 9 joueurs démissionnèrent: les frères Roussel, Béziel, Vervy à l'ASS et quatre pour l'Us Saint-Malo dont Ribault, Morinière et Schneider. Le Docteur Huet quitta le club et fut remplacé par M. Frangeul. Septembre 39 la seconde guerre commence. Le football continue avec des minimes (Grumellon, Pinat, Brethelot...) Le terrain de la Hure est transformé en jardin ouvrier.   

VOIR PARUTION 1900 - 1950   DANS DOCUMENTS